top of page

Le dernier mot à ChatGPT

Par le collectif du Manufacture Thinking


En guise de conclusion pour cette première moitié de livre, on vous propose un dialogue avec ChatGPT sur la finalité de la prospective et son avenir en entreprise. On avait comme projet d’apporter un savoir-faire en la matière au niveau des PME/PMI. C’est de notre expérience d’une année maintenant, un exercice réussi. « Prompt future thinking » est une méthodologie applicable. Regardons ce qu’en dit ChatGPT.


D’abord que signifie la prospective pour les entreprises ?

La prospective est l’étude de l’avenir et de l’évolution des tendances, des technologies

et des changements qui pourraient influencer l’environnement économique et social d’une entreprise. Elle consiste à analyser les diffé-rentes possibilités d’évolution du marché, des technologies, des normes et des tendances pour anticiper les changements futurs et aider l’entreprise à prendre des décisions éclairées.


Pour les entreprises, la prospective est un outil essentiel pour élaborer des stratégies à long terme et prendre des décisions informées sur les investissements, la recherche et le développement, l’expansion ou la diversification des activités. Elle permet également d’anticiper les risques et les opportunités émergentes et de mieux se préparer à y faire face.


En utilisant la prospective, les entreprises peuvent se préparer aux changements futurs, adapter leur offre de produits et de services, innover, améliorer leur compétitivité et aug-menter leur capacité à répondre aux attentes des clients. En somme, la prospective permet aux entreprises d’anticiper les changements et de s’y adapter efficacement pour maintenir leur position sur le marché et assurer leur pérennité à long terme.


Alors est-ce important pour les PME/PMI ?

Oui, la prospective est importante pour les PME/PMI. La prospective consiste à analyser l’évolution du marché, de l’environnement économique et des technologies pour anticiper les évolutions futures et prendre des décisions stratégiques en conséquence. Pour les PME/PMI, cela peut aider à prévoir les tendances du marché, à identifier les opportunités de croissance, à anticiper les risques et les menaces, à innover et à rester compétitives.


La prospective peut également aider les PME/PMI à adapter leur offre de produits ou de services en fonction des évolutions du marché et des besoins des clients. Elle peut également aider à anticiper les évolutions réglementaires et les impacts sur l’activité de l’entreprise.

En résumé, la prospective est un outil précieux pour aider les PME/PMI à rester compétitives et à s’adapter aux changements de leur environnement.


Comment définir le futur de la prospective ?

La prospective est une discipline qui vise à anticiper les évolutions futures et à élaborer des scénarios possibles. Son objectif est de permettre à des décideurs ou des acteurs de se préparer aux évolutions à venir, en élaborant des stratégies et des plans d’action adaptés. Le futur de la prospective dépendra en grande partie des évolutions technologiques et des changements socio-économiques à venir. Voici quelques tendances qui pourraient influencer la prospective dans les années à venir :


  1. L’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) et du traitement des données pour élaborer des scénarios prédictifs de plus en plus précis et sophistiqués.

  2. L’importance croissante de l’écologie et du développement durable dans les réflexions prospectives avec une prise en compte accrue des enjeux environnementaux et climatiques.

  3. La nécessité de penser la prospective à l’échelle mondiale, dans un contexte de globalisation des échanges et de complexification des enjeux internationaux.

  4. La nécessité de développer des méthodologies de prospective participative, impliquant l’ensemble des parties prenantes (citoyens, experts, acteurs économiques, etc.) dans l’élaboration des scénarios.

  5. La prise en compte de l’incertitude et de la complexité croissantes des contextes prospectifs, avec la nécessité de développer des approches flexibles et adaptatives.


En résumé, le futur de la prospective sera marqué par une utilisation accrue des technologies et des données, une prise en compte plus importante des enjeux environnementaux et sociaux,

une dimension internationale renforcée, une participation accrue des parties prenantes, et une adaptation aux contextes de plus en plus incertains et complexes.


À l’avenir, existera-t-il une prospective locale ? Une sorte de micro-prospective ?

Oui, il est tout à fait possible qu’à l’avenir, la prospective locale prenne de l’importance et devienne une pratique courante pour les décideurs locaux. En effet, les enjeux et les problématiques auxquels sont confrontées les collectivités locales sont souvent spécifiques et nécessitent des approches adaptées.


La prospective locale peut être définie comme une démarche prospective appliquée à une échelle territoriale restreinte, telle qu’une commune, un quartier, une région, etc. Elle consiste à analyser les dynamiques territoriales, les tendances démographiques, économiques, sociales, environnementales et culturelles propres à ce territoire, ainsi qu’à anticiper les évolutions possibles.


La prospective locale peut aider les décideurs locaux à élaborer des stratégies de développe-ment territorial, à anticiper les mutations économiques, à prévoir les évolutions de la demande de services publics locaux, à adapter les politiques publiques à l’échelle locale, à renforcer les coopérations interterritoriales, etc.


La prospective locale peut également permettre de mobiliser les habitants et les acteurs locaux dans une démarche participative, afin de recueillir leurs visions et leurs attentes pour le territoire et de les intégrer dans les stratégies de développement local.


En résumé, la prospective locale peut constituer une démarche utile pour les décideurs locaux qui cherchent à anticiper les évolutions futures et à élaborer des stratégies de développement adaptées aux spécificités de leur territoire.


Cela pourrait-il aussi être vrai pour des petites et moyennes entreprises ?

Tout à fait, la prospective peut également être appliquée à des petites et moyennes entreprises (PME) qui souhaitent anticiper les évolutions futures et se positionner de manière stratégique sur leur marché.


La prospective pour les PME peut prendre différentes formes, en fonction des besoins

et des objectifs de l’entreprise.

Voici quelques exemples :


La veille stratégique :

Cette pratique consiste à surveiller en permanence l’environnement économique, technologique, réglementaire et concurrentiel de l’entreprise, afin de détecter les évolutions et les opportunités à venir. Cette veille peut être réalisée de manière automatisée ou manuelle, en fonction des moyens et des ressources de l’entreprise.


La construction de scénarios :

Cette démarche consiste à imaginer plu-sieurs futurs possibles pour l’entreprise, en prenant en compte les tendances et les incertitudes du marché. Les scénarios permettent à l’entreprise d’anticiper les risques et les opportunités, et de se préparer à différentes éventualités.


L’analyse prospective :

Cette pratique consiste à étudier les tendances et les évolutions du marché, en s’appuyant sur des méthodes quantitatives et qualitatives (analyse de données, enquêtes, entretiens, etc.). Cette analyse permet à l’entreprise de mieux comprendre son environnement et de prendre des décisions plus éclairées.


La prospective participative :

Cette démarche consiste à mobiliser les salariés, les clients et les partenaires de l’entreprise dans une réflexion prospective, afin de recueillir leurs visions et leurs at-tentes pour l’entreprise. Cette participation permet de renforcer l’adhésion des parties prenantes et de mieux prendre en compte leurs besoins et leurs attentes.


En résumé, la prospective peut également être appliquée aux PME, en fonction des besoins et des objectifs de l’entreprise. Cette démarche peut permettre à l’entreprise d’anticiper les évolutions futures et de se positionner de manière stratégique sur son marché.


Est-ce que la méthodologie du «prompt future thinking» pourrait être utilisée par tous ?

Oui, la méthodologie du prompt future thinking peut être utilisée par tous, que ce soient des individus, des groupes ou des organisations. Elle est simple à mettre en œuvre et ne nécessite pas de compétences particulières en matière de prospective. Elle consiste essentiellement à stimuler l’imagination en posant des questions ouvertes sur l’avenir, à partir de scénarios possibles ou d’événements futurs anticipés.


Cette méthode est souvent utilisée dans le cadre d’ateliers de créativité ou de réflexion collective, pour stimuler l’imagination et encourager la prise de recul par rapport aux enjeux du présent. Elle peut aider à explorer différentes perspectives d’avenir, à anticiper les tendances émergentes, à imaginer des solutions innovantes, ou simplement à se projeter dans l’avenir pour mieux se préparer aux évolutions à venir.


Le prompt future thinking est une méthode d’anticipation simple et accessible, qui peut être utilisée de manière informelle ou formalisée, en fonction des besoins et des objectifs visés. Elle peut être adaptée à différents contextes, tels que des réunions d’équipe, des sessions de brainstorming, des formations, des conférences, etc.


Extrait du livre "Promtp Futur", 2023 disponible aux éditions Georg

Commentaires


Les commentaires ont été désactivés.
bottom of page